La loi de l’attraction et la valeur subjective des choses