Transcript de la vidéo:

Programme de lâcher prise sur la mentalité de victime. L’un des problèmes que nous rencontrons parfois est le sentiment, la croyance d’être victime. Dans cet état, nous avons pitié de nous-mêmes et le monde semble contre nous.

Il y a des avantages à être une victime. Nous recevons l’attention, la confirmation que nous existons, ce qui est mieux que rien. Si le monde vous dit que ce n’est pas de votre faute, dans ce cas, il n’y a aucune raison pour prendre vos responsabilités.

Ce n’est pas ma faute est une histoire qui rend les changements impossibles. Si vous êtes victime d’un événement, n’exagérez pas. Prenez la chose comme elle est, n’ajoutez pas des scénarios de martyr.

Prenez vos responsabilités si vous avez des problèmes de poids, d’argent et autres. Blâmer les circonstances rend impossible la résolution de votre problème, car la source de pouvoir est en dehors de vous-même. Dans ce programme, nous allons lâcher prise sur la mentalité de victime, cette idée que s’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans votre vie, c’est à cause d’une circonstance extérieure, une autre personne, un certain événement dans votre passé ou une certaine situation.

Tant que vous acceptez cette position de victime, il ne vous sera pas possible d’aller de l’avant. Je vais à présent vous guider dans une série d’exercices pour prendre vos responsabilités et lâcher prise sur la mentalité de victime. Détendez-vous et prenez une inspiration profonde.

Expirez. L’une des idées qui nous bloque est l’idée de ne pas être assez bien, l’idée d’être insuffisant, l’idée qu’il nous faut être plus ou meilleur. Pensez à un moment de votre vie où vous vous êtes senti pas assez bien, insuffisant, à un moment où vous vous êtes senti inadéquat, médiocre ou inférieur ou encore ayant des lacunes.

Sentez cela. Souvenez-vous de cette situation. Sentez ce sentiment d’être insuffisant, pas assez bien ou inférieur.

Pour lâcher prise sur un sentiment, une émotion, il faut en assumer la responsabilité. Donc, accueillez ce sentiment d’être insuffisant. Et à présent, détachez votre attention de ce sentiment.

Abandonnez-le. Lâchez prise. Et à présent, permettez-vous, donnez-vous la permission de sentir qu’est-ce que cela serait d’être suffisant, adéquat, parfaitement bien.

Sentez cela en vous. Pendant un moment, pensez à une personne avec laquelle vous vous êtes senti inférieur, inadéquat, insuffisant ou pas assez bien. Sentez cette émotion et abandonnez de résister à cette personne et à ce sentiment.

Résistez en le sentiment persistant. Détournez votre attention de tout cela. Abandonnez de donner votre attention à cela.

Lâchez prise. À présent, pensez à une situation dans votre vie où vous sentez que vous n’êtes pas assez bien, que vous êtes insuffisant ou inférieur. Cela peut être une situation dans votre relation personnelle, vos relations professionnelles ou en amour et autres.

Cela peut être en relation avec votre corps ou votre santé. Accueillez les sensations, les émotions liées à cela. Observez si vous ressentez cela dans votre ventre, dans votre plexus solaire, auprès de votre cœur ou dans d’autres endroits.

Cela peut être dans plusieurs endroits dans votre corps en même temps. Accueillez ces sensations qui vous viennent de l’idée de ne pas être assez bien, d’être inférieur ou insuffisant ou encore inadéquat. Et à présent, pouvez-vous lâcher prise sur cela du mieux que vous le pouvez.

Abandonnez cela du mieux que vous le pouvez. Lâchez prise. Et pour un moment, du mieux que vous le pouvez, pouvez-vous vous donner la permission de sentir que vous êtes assez bien, suffisant et parfaitement adéquat.

Maintenant, concentrez-vous sur cette même situation ou une autre situation ou personne qui génère en vous le sentiment de ne pas être assez bien, d’être inadéquat, inférieur ou insuffisant. Vous pouvez également tourner votre attention en vous pour observer si vous avez en ce moment ce sentiment de ne pas être assez bien, d’être insuffisant ou inadéquat. Pouvez-vous accueillir les sensations, les émotions liées à cela.

Observez si vous ressentez cela dans votre ventre, votre plexus solaire ou près de votre cœur ou à quelconque endroit, dans même plusieurs endroits en même temps. Accueillez ces émotions. Accueillez ces émotions qui vous viennent de l’idée de ne pas être assez bien, d’être inférieur ou insuffisant.

Et à présent, pouvez-vous lâcher prise sur cela du mieux que vous le pouvez. Abandonnez cela du mieux que vous le pouvez. Et à présent, du mieux que vous le pouvez, pouvez-vous vous donner la permission de sentir que vous êtes assez bien, suffisant et parfaitement adéquat.

Donnez-vous en ce moment la permission de sentir que vous êtes réellement et totalement suffisant, parfaitement adéquat. En décidant de prendre vos responsabilités pour tout ce qui se passe dans votre vie, vous vous donnez ainsi la possibilité de créer de l’abondance et du bonheur, car il est impossible d’améliorer les choses dont vous n’êtes pas responsable. Donc, en décidant d’être responsable pour votre vie, vous pouvez aller dans la direction que vous préférez pour votre vie.

Prenez un instant et répondez à cette question. Comment ai-je créé mon manque d’abondance? Comment ai-je créé mon manque d’abondance? Cela peut être un manque d’abondance en argent, en amour, en santé ou toute autre chose. Efforcez-vous de laisser apparaître, peut-être, certaines croyances qui vous limitent, certaines peurs, idées ou autres limitations.

Prenez une respiration profonde, détendez-vous et laissez apparaître une réponse à la question. Comment ai-je créé mon manque d’abondance? Accueillez les images, idées, sensations et émotions liées à cela. Et à présent, pouvez-vous lâcher prise sur cela du mieux que vous le pouvez.

Abandonnez cela du mieux que vous le pouvez. Et pouvez-vous abandonner cela, toutes ces idées, émotions et limitations encore un peu plus. Une nouvelle fois, répondez à la question.

Comment ai-je créé mon manque d’abondance? Posez-vous cela et répondez. Laissez remonter images, sensations, croyances qui vous limitent dans un quelconque domaine. Et à présent, pouvez-vous lâcher prise sur cela du mieux que vous le pouvez.

Abandonnez cela du mieux que vous le pouvez. Pouvez-vous abandonner toutes ces idées, ces émotions, ces limitations encore plus. Totalement lâcher prise.

Une nouvelle fois, répondez à la question. Comment ai-je créé mon manque d’abondance? Laissez apparaître images, sensations, croyances qui vous limitent dans votre vie, dans votre santé, dans vos relations. Et à présent, pouvez-vous lâcher prise sur cela du mieux que vous le pouvez.

Abandonnez cela du mieux que vous le pouvez. Lâchez prise. Donnez-vous la permission d’abandonner toutes ces limitations qui limitent votre abondance.

Une chose qui garde en vie la mentalité de victime, c’est le ressentiment. La volonté de vouloir se venger. Le sentiment que ce qui vous arrive est injuste.

Le sentiment que c’est la faute des autres et les autres doivent être punis. Le sentiment que vos ennemis doivent payer. Le sentiment d’être écrasé, prisonnier ou à la merci de force qui vous accable.

Un jugement négatif sur les gens qui ont été instrumentales dans votre malheur. Observez vos émotions et voyez si vous avez du ressentiment de la rancune, de l’animosité ou de l’hostilité envers certaines personnes, groupes, situations ou endroits. Laissez ces sentiments apparaître.

Et à présent, pouvez-vous vous donner la permission de lâcher prise sur tout cela du mieux que vous le pouvez. Abandonnez tout cela du mieux que vous le pouvez. Abandonnez tout votre ressentiment encore un peu plus.

méditer pour lacher prise

Méditer pour lâcher prise

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2024 Louis Yagera Coaching bienvenue sur mon Site

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?